Banques: changements structurels en 2017

3 février 2017  | Paru dans FERinfos

Si les établissements bancaires restent optimistes quant à l’évolution de leurs affaires cette année, la plupart d’entre eux reconnaissent que leur rentabilité est en baisse et s’attendent à des bouleversements dans la chaîne de création de valeurs, selon le Baromètre des banques 2017 d’Ernst & Young (EY).

Le secteur doit, par exemple, s’adapter aux taux négatifs: un bon tiers des banques interrogées envisage de répercuter les coûts engendrés sur la clientèle privée. La digitalisation est un autre défi pour le secteur, dont il s’agit de mesurer la portée: selon EY, la plupart des banques n’y voit qu’un canal de distribution supplémentaire, alors qu’elle aura des répercussions fondamentales sur la stratégie et favorisera une concurrence externe, notamment par des entreprises informatiques.

Afin de pouvoir investir dans leur transformation, les banques doivent réduire les coûts, ce qu’elles entendent faire en supprimant des emplois et en diminuant le nombre de succursales, mais aussi en augmentant leur efficacité.

Communiqué EY, 05.01.2017; Le Temps, 06.01.2017