Classe moyenne: florissante en Suisse

 | Paru dans FERinfos

Selon une étude de la revue Social Change in Switzerland, la révolution technologique n’a pas détruit la classe moyenne. En effet, selon une thèse de sciences économiques, cela aurait dû engendrer une polarisation des types d’emplois, mais cela n’est pas vrai pour la Suisse, qui a vu son nombre d’emplois bien rémunérés augmenter plus que ceux à faible rémunération.

En effet, si la classe moyenne est florissante, c’est la classe ouvrière qui a diminué en Suisse, sans toutefois que cela n’ait entraîné une hausse du chômage. La structure des emplois s’est simplement améliorée grâce à la qualité du système de formation et dans le but de répondre à la demande accrue de main-d’oeuvre qualifiée.

Cette mutation positive de la structure des emplois, contrairement à ce que l’on peut voir aux États-Unis, par exemple, s’explique par les investissements dans la formation professionnelle supérieure mais aussi par une formation professionnelle de base forte et des salaires minimaux stimulants dans les conventions collectives de travail.

Source: L’Agefi, 06.12.2017


Actus de la FER Genève

Perspectives 2018 de la FER Genève

Perspectives 2018 de la FER Genève

5 janvier 2018 - Paru dans Entreprise Romande

L’environnement économique change de plus en plus rapidement. Cela implique une refonte profonde et novatrice de notre fonctionnement, avec une réflexion sur la façon dont des questions politiques...

Lire plus
Salaire minimum, problèmes et enjeux

Salaire minimum, problèmes et enjeux

15 décembre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Après le canton de Neuchâtel, celui du Jura vient d’adopter un salaire minimum cantonal de vingt francs de l’heure.

Lire plus

Pour un débat public de qualité!

27 octobre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Selon une étude, en Suisse, plus de 40% de la population s’informe sur le web, réseaux sociaux compris. Faut-il s’en inquiéter?

Lire plus