Coiffure: vers une régulation de la concurrence

 | Paru dans FERinfos

Ces dernières années, l'arrivée de salons de coiffure à bas prix a bouleversé le marché de la coiffure masculine. Alors qu’une coupe homme coûte environ cinquante francs dans un salon de coiffure traditionnel, les nouveaux venus proposent des coupes exécutées en vingt minutes pour un tarif de vingt francs. Selon une enquête menée par la Neue Zürcher Zeitung, la Suisse compterait aujourd’hui six cents salons de plus qu’en 2015, soit une augmentation de 5,44%. Pour comparaison, durant la période ayant suivi la mise en application des accords bilatéraux, le nombre de salons était passé de huit mille en 2008 à plus de onze mille en 2013. Cette vive concurrence est dénoncée par certains, qui la jugent déloyale.

Des salons louent leurs fauteuils à des indépendants, ce qui permet à ces derniers de payer moins de charges sociales et, par conséquent, de pratiquer des tarifs plus avantageux. La coiffure est un métier qui peut s’effectuer par tout un chacun sans nécessité d'avoir un CFC. Jusqu’au mois de mars 2018, seuls les détenteurs du diplôme bénéficiaient de la Convention collective nationale de travail (CCN) et du salaire minimum inhérent. La nouvelle CCN actuellement en vigueur, en obligeant tous les salons à s’y soumettre, vise à rétablir un contrôle sur ce marché et impose des salaires minimaux différenciés (en fonction des qualifications) pour tous les coiffeurs.

Source: PME Magazine, 01.11.2018


Actus de la FER Genève

90 ans: quel anniversaire!

7 décembre 2018 - Paru dans Entreprise Romande

L’Escalade est à nos portes et avec elle la fin de l’année. L’occasion d’en faire le bilan et de se réjouir de ce qui a été accompli.

Lire plus

Quotas en question

16 mars 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Les quotas de femmes dans les conseils d’administration: positifs ou non? Il est intéressant de revenir sur cette question aujourd’hui, avec un recul d’une dizaine d’années dans de nombreux pays...

Lire plus
Salaire minimum, problèmes et enjeux

Salaire minimum, problèmes et enjeux

15 décembre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Après le canton de Neuchâtel, celui du Jura vient d’adopter un salaire minimum cantonal de vingt francs de l’heure.

Lire plus