| Paru dans Newsletter FER Genève  | Auteur : Stéphanie Ruegsegger

L’actuelle période électorale nous donne le sentiment d’être abonné à la collection d’un magazine culinaire: pas une semaine ne passe sans qu’un marmiton des affaires publiques ne nous propose sa recette du jour.

Mais ces «Betty Bossy en herbe» s'apparentent quelquefois davantage à certains étudiants en période d’examen, lorsqu'ils doivent rendre un mémoire dont ils n'ont pas encore écrit la moindre ligne, et qu'ils se voient contraints de rendre absolument quelque chose.

Difficile en effet depuis quelques semaines d’échapper à tel nouveau projet qui, au choix et en fonction du public qu'il entend charmer, promet un service 5 étoiles dans les EMS, des jobs subventionnés pour les jeunes comme pour les seniors, des places en crèche ou tout autre autre remède miracle à un problème dont les causes n'ont généralement pas été analysées.

Une avalanche de projets que l’on sent enduit d’un miel électoral doucereux. Au-delà du fond de ces propositions «décor de théâtre», la méthode dont ils sont issus pose problème. En l’occurrence, celle-ci donne le sentiment désagréable que nous sommes face à certains individualistes dont la mission essentielle est leur propre (ré)élection.

Il ne s’agit pas d’être naïf au point d’imaginer que celle-ci est secondaire, puisque sans elle il est impossible de réaliser un projet. Mais il ne s’agit pas d’être dupe non plus. Car l’élection ne saurait être un but en soi et l’on peine quelquefois à deviner le projet de société qui se cache derrière cet activisme de dernière minute. Genève a besoin de ministres capables de vision, promouvant une politique sur le long terme qui permette de bâtir la Genève de demain.

Le canton a aussi besoin de personnalités capables de travailler ensemble, portant des valeurs communes. Ces valeurs doivent permettre de construire une société solide, dynamique, prospère, équitable et en phase avec son époque.


Actus de la FER Genève

Quotas en question

16 mars 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Les quotas de femmes dans les conseils d’administration: positifs ou non? Il est intéressant de revenir sur cette question aujourd’hui, avec un recul d’une dizaine d’années dans de nombreux pays...

Lire plus
Salaire minimum, problèmes et enjeux

Salaire minimum, problèmes et enjeux

15 décembre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Après le canton de Neuchâtel, celui du Jura vient d’adopter un salaire minimum cantonal de vingt francs de l’heure.

Lire plus
FODERE: rencontre à la FER Genève

FODERE: rencontre à la FER Genève

8 décembre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Le 30 novembre dernier à Genève, la Fédération des Entreprises Romandes (FER) a reçu le Forum pour le développement des entreprises des régions européennes (FODERE).

Lire plus