Des défis à la pelle

 | Paru dans Newsletter FER Genève  | Auteur : Catherine Lance Pasquier

Les Chambres fédérales, de nouvelle composition, ont du pain sur la planche. Climat, digitalisation de l'économie, coûts de la santé, fiscalité des entreprises, prévoyance vieillesse, etc.: les enjeux sont multiples!

Les défis liés au vieillissement démographiques frappent tous les pays européens. Les dépenses de l’AVS se montent à plus de quarante-quatre milliards de francs par an. Une situation préoccupante, que le financement additionnel apporté par la réforme fiscale adoucira à peine. Sans révision structurelle, il ne sera pas possible de rétablir l’équilibre financier de l’AVS tout en maintenant le niveau des rentes actuelles et futures. Une réforme de la prévoyance professionnelle est également nécessaire afin d'assurer le financement des prestations de retraite à long terme.

Le vieillissement démographique menace la disponibilité de main-d’œuvre qualifiée. L'économie suisse en souffre et reste tributaire d'une immigration modérée. Il s'agira pour les Chambres fédérales de rejeter l’initiative populaire dite de limitation. Il faut noter que le solde migratoire des ressortissants de l’UE/AELE a fortement diminué et, surtout, que cette initiative menace dangereusement les accords bilatéraux I. Or, l’accès aux marchés étrangers est vital pour l’économie suisse, fortement tournée vers les exportations.

Il est temps de définir une vision positive et dynamique des relations de la Suisse avec son premier partenaire et principal client, l'Union européenne. L’enjeu de la nouvelle législature sera de consolider la politique européenne de la Suisse et de renforcer les accords bilatéraux. L’accord cadre patiemment négocié, qui permet d’apporter une plus grande sécurité juridique et une meilleure prévisibilité dans les relations entre la Suisse et l’UE, est à cet égard un élément essentiel.