Écologie: initions le cercle vertueux

 | Paru dans Entreprise Romande  | Auteur : Flavia Giovannelli

C’est le printemps! Dans son sillage arrivent des envies de terrasses et de vie au grand air. A ce propos, qui a noté que, pour la première fois, les normes admissibles à Genève concernant la pollution aux particules fines ont été respectées pendant la période hivernale? Pas grand monde, probablement, les bonnes nouvelles faisant rarement la une des médias.

Malgré les perspectives des beaux jours, un gros nuage noir semble désormais occulter nos facultés d’analyse. C’est que l’éco-anxiété est passée par là. Il s’agit, en effet, d’un nouveau trouble identifié par les professionnels de la santé mentale, qui concerne notre rapport au changement climatique. A baigner en permanence dans des discours catastrophistes, les victimes de ce mal seraient toujours plus nombreuses, partout dans le monde. Pire qu’un stress ordinaire, ce sentiment engendre l’envie de jeter l’éponge. Même les petits gestes du quotidien, que nous pourrions entreprendre dans une optique de durabilité, deviennent trop lourds. A quoi bon, puisque la planète court irrémédiablement à sa perte?

Jamais le discours ambiant n’a montré une telle adhésion aux causes écologiques. La mobilisation des jeunes autour du thème du climat en est un exemple frappant, tout comme la question de savoir s’il faut taxer spécifiquement les billets d’avion pour compenser davantage les émissions de CO2. Le sujet est éminemment politique et cela se ressent dans les urnes. A Zurich, lors des élections du week-end passé, les Verts et les Verts libéraux ont profité de cette tendance: les écologistes représentent désormais le quart du législatif zurichois. A cela s’ajoute l’élection d’un Conseiller d’Etat Vert, marquant le retour de cette formation à l’exécutif de ce grand canton. Il sera intéressant d’observer les réalisations qui seront menées ces prochaines années avec ces nouvelles forces et notamment l’influence de la partie libérale de ces écologistes qui, s’ils portent des noms semblables, n’ont pas la même recette pour arriver au résultat escompté.

D’un point de vue plus personnel, nous sommes nombreux à vouloir agir à notre propre échelle. Pourtant, face à la complexité de ces questions, beaucoup se sentent perdus. Nous oublions le pouvoir d’être simples, alors que les discours les plus radicaux trouvent de meilleurs échos. Dommage. Le fait de raisonner, de questionner et d’optimiser ses choix, à son échelle, est le fondement indispensable pour initier un cercle vertueux.


Actus de la FER Genève

Heures d'ouverture des magasins: une balle dans le pied des autres

7 mai 2019 - Paru dans Entreprise romande

La votation du 19 mai, qui a vu les Genevois accepter que les commerces ouvrent trois dimanches par an, donnera un peu d’air à un secteur qui en a bien besoin.

Lire plus
Best for Geneva: les inscriptions sont ouvertes

Best for Geneva: les inscriptions sont ouvertes

15 février 2018

Best for Geneva: les inscriptions sont ouvertes Le programme Best for Geneva 2018 s’inscrit dans le cadre des mesures préconisées par la...

Lire plus
La RIE3 coûte-t-elle trop cher?

La RIE3 coûte-t-elle trop cher?

3 février 2017 - Paru dans Entreprise Romande

La troisième réforme del’imposition des entreprises (RIE 3) fera-t-elle perdre trop d’argent aux finances publiques?

Lire plus