Le blog politique de la FER Genève

Suivez nos réactions à chaud face à la politique.

Faut-il sacrifier une réforme pour 70 francs?

 | Paru dans Blog FER Genève  | Auteur : Stéphanie Ruegsegger

Faut-il sacrifier une réforme pour 70 francs? C’est la question que pose le représentant romand de l’Union patronale suisse (UPS) dans l’Agefi, en répondant oui. Contrairement à lui, les membres romands de l’UPS ainsi que de nombreuses autres associations économiques et patronales de Suisse latine apportent un soutien clair à l’ensemble du projet Prévoyance 2020.

Si rien n’est entrepris, le fonds de l’AVS sera vide en 2031. Aujourd’hui déjà, les cotisations de l’année couvrent à peine les prestations versées. De plus, l’actuel taux de conversion LPP n’est plus en rapport avec ce que les marchés peuvent offrir. Il y a donc urgence à agir.

Le paquet qui est proposé en votation le 24 septembre est le fruit d’un compromis. Comme tout compromis, il est composé d’éléments qui plaisent et d’autres moins. Ce qui est toutefois clair, c’est que ce paquet équilibré est de nature à assurer le niveau des rentes à terme et à assainir les finances du système. Aucune alternative crédible et susceptible d’être acceptée par les citoyens n’est proposée, que ce soit par les opposants de gauche (qui ne veulent pas de l’augmentation de un an de l’âge de la retraite des femmes) ou de droite (qui ne veulent pas du supplément de 70 francs pour l’AVS).

Dire non à une réforme complexe et composée de nombreux éléments simplement parce qu’un élément ne nous convient pas n’est pas acceptable. Cela l’est d’autant moins lorsque l’on comprend que le projet – encore nébuleux – des opposants serait de reprendre l’ensemble des mesures sans les 70 francs (au détriment des personnes les plus vulnérables, notamment celles à temps partiel) et de supprimer la déduction de coordination, ce qui aurait un coup dramatique pour les entreprises de ce pays, et notamment pour ses PME.

Les associations économiques et patronales de Suisse latine entendent assurer la pérennité de notre système de prévoyance vieillesse, pilier de la société suisse et garant de son équilibre. Elles appellent à voter un oui clair à ce projet équilibré, moderne et responsable.



Commentaires

Poster un Commentaire