Genève fait face à de gros enjeux de mobilité

visuel visuel

Genève a pris du retard concernant ses infrastructures de transport. Or, le trafic ne risque pas de diminuer, puisque la population concernée - habitants et pendulaires - va augmenter. Pour que la situation ne devienne pas plus chaotique, les autorités publiques ont planifié des travaux qui s’étendent sur plusieurs années. Certains sont déjà bien connus et engagés, tant pour la route que le rail.

Le CEVA est la tête de pont du projet Léman Express et Léman 2030, tandis que le contournement de Genève et ses pénétrantes implique la construction et l’élargissement de liaisons routières. Si cette phase de transition est inévitable, il faut aussi que les usagers, riverains et commerçants subissent le moins possible de difficultés dans leur quotidien. L’équilibre des intérêts n’est pas toujours facile à maintenir. Tour d’horizon des principales réalisations en cours et des solutions envisagées pour diminuer l’impact de ces changements.

C’est vers la fin de la première décennie du XXIe siècle que les Genevois ont pris conscience qu’il fallait prendre des mesures pour maîtriser la croissance. Depuis 2010, d’importants projets en termes de coûts et de transformation pour toute la région ont été votés: le CEVA, le réaménagement de Cornavin, un plan de mobilité impliquant la construction de neufs pénétrantes au cœur de Genève et une traversée de la rade.

Il est difficile d’être exhaustif concernant la construction de toutes les nouvelles infrastructures, route et rail, qui s’étalera jusque vers 2030. Nous avons recensé les principaux chantiers et passé en revue les enjeux qui y sont liés. Il est intéressant de constater que l’on semble privilégier une approche globale et complémentaire.

Autrement dit, il n’est plus question de choisir entre la route et le rail, entre tel ou tel quartier de logement et éloigné des grands axes. Il s’agit d’accompagner la densification d’une région qui a le vent en poupe. Car, que la croissance soit ou non au rendez-vous, les chiffres restent parlants: on compte environ cinq cent cinquante mille déplacements par jour aux frontières cantonales, motivés par des raisons de travail, de formation, d’achats ou de loisirs. Or, la demande ne cesse d’augmenter. La population de l’agglomération est de l’ordre de cinq cent mille habitants résidents dans le canton et, d’ici à 2040, trois cent quarante mille nouveaux venus devraient être intégrés, selon les projections de la statistique démographique.

Actuellement, la ville du bout du lac compte des dizaines de chantiers ouverts, plus ou moins étendus, la plupart au centre-ville, mais aussi sur des axes majeurs du canton, comme à Versoix. Si la perspective d’un développement dynamique est à louer, les inconvénients des travaux ne sont ni à nier ni à minimiser. La plupart de ceux qui les subissent sont assez informés pour connaître leurs droits. En particulier les entreprises - commerces, hôtels, cafés, PME - même si les possibilités de se voir indemniser sont restreintes. Il reste toutefois utile de se maintenir informés.



Actualités

PAV: pour les opposants, le projet ignore la mixité sociale

PAV: pour les opposants, le projet ignore la mixité sociale

31 mai 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Le gros projet de construction situé dans le périmètre Praille-Acacias-Vernets devrait offrir un peu plus de 12'000 logements à la population. Reste que la loi destinée à encadrer cette...

Lire plus
Un locataire commercial peut-il exiger la rénovation de son bâtiment?

Un locataire commercial peut-il exiger la rénovation de son bâtiment?

16 mars 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Aucune disposition légale ne permet à un locataire commercial d’exiger que son propriétaire effectue des travaux de rénovation. Cela est néanmoins possible dans certains cas.

Lire plus
Huit communes genevoises parmi les mieux notées de Suisse!

Huit communes genevoises parmi les mieux notées de Suisse!

5 février 2016 - Paru dans Entreprise romande

Mais où se situent les communes du canton de Genève dans la hiérarchie des neuf cent vingt et une entités qui ont été étudiées parce qu’elles comptaient au moins deux mille habitants?

Lire plus