Le 20 octobre prochain se décidera de l'avenir de Genève

 | Paru dans Newsletter FER Genève  | Auteur : Stéphanie Ruegsegger

Le 20 octobre prochain, le peuple suisse renouvellera ses élus nationaux. Pour Genève comme pour d’autres cantons, l’enjeu est essentiel, car le résultat qui sortira des urnes aura un impact sur les projets à venir.

Or, la législature qui s’annonce sera à n’en pas douter riche en projets. Réforme du système d’assurance-vieillesse, relations avec l’Union européenne, marché du travail et pénurie de main-d’œuvre, formation, infrastructures: autant de dossiers que les futurs parlementaires devront traiter. Il s’agira de le faire avec pragmatisme, en ayant en tête que l’intérêt supérieur du pays nécessite quelquefois des compromis pour que les projets puissent avancer. Si la politique-spectacle peut amuser quelques observateurs de la vie publique, elle est rarement constructive et ne permet en rien de relever des défis cruciaux.

Les élections de cet automne seront particulières à plusieurs égards. D’une part, Genève gagne un siège en raison de sa démographie. Le canton aura donc désormais douze sièges au Conseil national. D’autre part, la délégation au Conseil des Etats (deux sièges genevois) sera entièrement renouvelée. Une occasion unique de rééquilibrer la représentation genevoise, qui depuis douze ans est occupée à 100% par des élus de gauche. Il est temps que cela change et que les élus genevois à la Chambre des cantons puissent également porter les valeurs de libre-entreprise, de responsabilité et d’ouverture, qui permettent à Genève d’offrir une qualité de vie élevée à ses citoyens. Chef d’entreprise, au fait des réalités de l’économie et conscient de la responsabilité sociale de cette dernière, Hugues Hiltpold incarne ces valeurs. Avec sa colistière Béatrice Hirsch, ils auront à cœur de défendre une vision de la société qui soit ouverte, responsable et respectueuse de chacun. Voter pour eux, c’est donner une voix crédible à Genève au Conseil des Etats.

Au niveau du Conseil national, différentes listes sont susceptibles de porter les intérêts du canton et de son économie à Berne, notamment celles du PLR et du PDC. Deux membres actifs de la FER Genève se présentent également: Sophie Dubuis (PLR et présidente de la Fédération du commerce genevois) et Michel Matter (Vert’Libéraux, président de l’Association des médecins du canton de Genève et membre du conseil de direction de la FER Genève). Ils méritent votre voix, celle de l’économie libre et responsable.