Obligation d’annoncer les postes vacants pour les entreprises

 | Paru dans Site Web FER Genève
visuel visuel

Dès le 1er juillet prochain, les entreprises seront obligées d'annoncer les postes vacants en application de l’initiative de l’UDC Contre l’immigration de masse approuvée par le peuple suisse en février 2014.

L’obligation de communiquer les emplois vacants a pour objectif de tirer profit du potentiel offert par la main-d’œuvre en Suisse. Elle assure temporairement aux demandeurs d’emploi inscrits auprès des offices régionaux de placement un accès en primeur aux informations relatives aux postes vacants.

Les genres de profession, dont le taux de chômage, en moyenne nationale atteint 8%, devront obligatoirement annoncer les postes vacants à l’office régional de placement (ORP), sous peine d’une amende pouvant atteindre 40'000 francs. Des exceptions sont aussi prévues. Ainsi, tout engagement inférieur à 15 jours n’est pas soumis, de même que la promotion interne d’une personne déjà en place depuis 6 mois au moins, ou encore l’engagement de membres directs de la famille.

Où trouver des informations supplémentaires? 

  • Le site du SECO publie toutes les informations actuelles sur l’obligation de communiquer les emplois vacants ainsi que la liste des genres de professions concernées par l'obligation d'annonce.

Actus de la FER Genève

Quotas en question

16 mars 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Les quotas de femmes dans les conseils d’administration: positifs ou non? Il est intéressant de revenir sur cette question aujourd’hui, avec un recul d’une dizaine d’années dans de nombreux pays...

Lire plus
Le grand cerveau aux commandes!

Le grand cerveau aux commandes!

20 février 2018 - Paru dans Entreprise romande

Le principal orateur de la soirée, Jean-Pierre Bringhen, directeur général du groupe Bringhen, une entreprise spécialisée dans la commercialisation de produits destinés à la construction, est...

Lire plus

Pour un débat public de qualité!

27 octobre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Selon une étude, en Suisse, plus de 40% de la population s’informe sur le web, réseaux sociaux compris. Faut-il s’en inquiéter?

Lire plus