Prendre le train du Léman Express!

 | Paru dans Entreprise Romande  | Auteur : Véronique Kämpfen

Le Léman Express révolutionnera la mobilité du Grand Genève. C’est ce qu’espère le ministre des infrastructures Serge Dal Busco. Il a invité les participants à la Rentrée des entreprises mardi soir à l’Arena de Genève à utiliser cette nouvelle infrastructure dès sa mise en service le 15 décembre. Les ambitions sont de taille: faire passer environ 14% du trafic sur ce nouvel RER, qui desservira quarante-cinq gares.

Si ce but est atteint, les bouchons genevois ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Au creux de l’été, on a l’impression de circuler librement dans la cité de Calvin avec «seulement» 8% de trafic en moins. L’espoir est donc de mise. La preuve avec les Lausannois, qui ont immédiatement adopté le métro m2. Comparaison sera-t-elle raison? Pas forcément, le Léman Express s’étendant plus largement sur la région franco-valdo-genevoise. Il est donc plus proche du réseau S, RER bruxellois de cent vingt gares, qui peine depuis quinze ans à décoller. En cause, une mauvaise coopération entre les quatre opérateurs impliqués, une communication à la population presque inexistante, des fréquences trop peu élevées, des retards dans les travaux et des mesures d’incitation au report modal insuffisantes.

Les concepteurs du Léman Express sont conscients qu’il faut éviter de tels problèmes. Ils l’ont montré par leurs annonces sur les tarifs, notamment, et n’ont pas ménagé leurs efforts de communication. Ils peuvent aussi s’appuyer sur les années d’expériences positives du RER zurichois, qui marche à la perfection. Gageons que le Léman Express trouvera rapidement sa propre voie. Il offrira la possibilité d’un report modal des déplacements motorisés vers les transports publics, ce qui correspond à une vision moderne de la mobilité, basée sur la complémentarité.

De nombreuses personnes ont déjà fait leurs calculs et se réjouissent de laisser leur voiture au garage dès la mi-décembre. Une fréquence élevée aux heures de pointe, un système tarifaire clair et des coûts adaptés, du confort et des changements fluides dans les gares sont les éléments essentiels de leur analyse.

Si chacun joue le jeu, le Léman Express offrira une alternative crédible au déplacement individuel motorisé. Cela sera en particulier bénéfique au transport professionnel, qui ne peut pas s’effectuer autrement qu’en quatre roues motorisées et qui souffre actuellement de la congestion du trafic. Il ne faudra donc pas hésiter à utiliser ce futur RER du Grand Genève, tant pour les déplacements à l’intérieur du canton qu’au-delà.

 


Actus de la FER Genève

Obligation d'annonce: premiers chiffres encourageants

13 septembre 2019 - Paru dans Entreprise Romande

En juillet 2018 a été mise en oeuvre l’obligation d’annonce des postes vacants auprès des offices régionaux de placement pour les secteurs d’activité ayant un taux de chômage de plus de 8% en Suisse.

Lire plus

Métiers du digital

4 mars 2019 - Paru dans Entreprise Romande

«La situation de l’emploi va devenir de plus en plus tendue à Genève à cause de la digitalisation de l’économie». Qu’en est-il?

Lire plus
Les infrastructures sont indispensables au dynamisme économique

Les infrastructures sont indispensables au dynamisme économique

21 décembre 2018 - Paru dans Entreprise Romande

A l’occasion de la réunion annuelle du Forum pour le développement des régions européennes (FODERE) la semaine dernière à Lyon et sur la base d’une étude inédite sur les mobilités et les...

Lire plus