Ticket Hiltpold-Hirsch: un tandem solide!

 | Paru dans Newsletter FER Genève  | Auteur : Véronique Kämpfen

Cela fait plus de vingt-cinq ans que je connais Hugues Hiltpold. Nous n’étions pas vraiment proches, mais nous avions des amis en commun grâce auxquels nous nous croisions régulièrement. C’est ainsi que j’ai peu à peu appris à connaître l’étudiant en architecture qu’il était alors et à apprécier l’homme politique qu’il est devenu.

Autant vous le dire d’emblée, il est resté extraordinairement fidèle à lui-même au fil du temps. Responsable, indépendant, calme, faisant preuve d’un humour et d’un charme discrets, mais très présents, c’est quelqu’un sur qui on peut compter. Depuis douze ans qu’il siège au Conseil national, ses réalisations ont été multiples. Il a notamment été le premier à se saisir de la redéfinition du viol, pour que certaines pratiques encore considérées en droit comme de la contrainte forcée soient enfin reconnues pour ce qu’elles sont: du viol. Cette question n’est toujours pas réglée, mais est en bonne voie de l’être. Il s’est aussi battu pour l’autorité parentale conjointe, afin que ce principe corresponde à l’évolution de la société, mettant un terme au système archaïque qui prévalait jusqu’alors. C’était à ses yeux la meilleure façon de mettre les enfants au centre de l’attention en cas de séparation et de rétablir l’égalité entre les parents.

Hugues Hiltpold s’est aussi engagé avec force pour des sujets qui ont fait l’objet de débats nourris. On peut citer No Billag, le Grippen, les minarets: autant de sujets qui ont forgé la société suisse. Il s’est aussi distingué par sa connaissance des grands projets de mobilité, tant pour le rail que pour la route, que sont FORTA, FAIF et PRODES, qui représentent la colonne vertébrale des infrastructures de notre pays. Cette vision de la mobilité trouve écho dans son activité professionnelle. En tant qu’architecte, Hugues Hiltpold s’est spécialisé dans les surélévations d’immeubles, s’engageant ainsi concrètement en faveur de la densification urbaine, et dans les rénovations énergétiques des bâtiments. Une fois de plus, il est dans l’action et non dans le discours, œuvrant, avec l’aide des sept collaborateurs que compte son bureau d’architecte, à l’atteinte d’objectifs environnementaux.

Hugues Hiltpold est un homme de convictions, fin connaisseur de ses dossiers, avec un don pour la diplomatie qui fait merveille au sein de groupes dans lesquels comptent la capacité à réaliser des compromis intelligents, à écouter les autres et à travailler pour le bien commun. C’est pour toutes ces raisons que je suis convaincue que sa candidature au Conseil des Etats doit être soutenue au deuxième tour le 10 novembre. Lui permettre d’accéder à cette chambre sera un atout considérable pour Genève et pour la Suisse. Ensemble avec sa colistière Béatrice Hirsch, infirmière de formation et ainsi particulièrement à même de répondre à l’une des préoccupations majeures des Suisses – le système de santé – il forme un tandem solide. L'expérience politique de Béatrice Hirsch, notamment ent tant que présidente du PDC genevois, sera également un atout majeur de ce duo, que la FER Genève soutient sans réserve.