Un nouveau souffle pour l'AVS

 | Paru dans Blog de la FER Genève  | Auteur : Yannic Forney
L’acceptation de la réforme de l’imposition des entreprises (RFFA), lors de la votation du 19 mai, va non seulement permettre à la Suisse de consolider son système fiscal et d’assurer sa compétitivité, mais également de donner du souffle au système d’assurance-vieillesse et survivants (AVS). Ce sont deux milliards de francs par année qui vont entrer dans les caisses en faveur de l’AVS, ce qui est loin d’être négligeable à l’heure où cette assurance connaît des problèmes financiers. Cela sera-t-il suffisant à long terme? La réponse est clairement négative et une réforme structurelle du premier pilier reste indispensable: il y a de moins en moins de personnes actives par rapport aux retraités alors que l’espérance de vie s’allonge, ce qui pèse lourdement sur un système financier dit de répartition comme celui de l’AVS. Pour contenir l’hémorragie, le Conseiller fédéral Alain Berset propose notamment, dans son projet de réforme AVS 21, de relever l’âge de la retraite des femmes à 65 ans, d’augmenter la TVA et de flexibiliser davantage l’âge de la retraite. La principale source d’opposition viendra de l’augmentation d’une année de l’âge à la retraite des femmes. C’est la raison pour laquelle il est important d’accompagner cette progression de mesures compensatoires adaptées. Ce dernier point doit encore faire l’objet de discussion dans le projet AVS 21.


Poster un Commentaire