Quand les heures supplémentaires mènent au surmenage

 | Paru dans FERinfos  | Auteur : RENAUD Isaline
visuel visuel

Bien qu’érigées en valeurs cardinales de la culture nippone, la loyauté, la persévérance et la solidarité au travail coûteraient cher à la santé des employés. Au même titre que le besoin de se distinguer et la peur de décevoir son supérieur, elles ont causé de nombreux suicides, survenus par épuisement émotionnel et physique. Au Japon, cet état de surmenage, le karoshi, serait directement responsable de 96 décès et de 93 suicides ou tentatives de suicides en 2015.

Le karoshi surviendrait dans des environnements trop exigeants, laissant peu de marge de manoeuvre aux collaborateurs, contraints de faire des heures supplémentaires – la plupart non enregistrées – pour garantir une productivité maximale à leur entreprise. Selon une enquête d’octobre 2016 du ministère du travail et de la santé, sur 1743 entreprises sondées, 23% emploient des salariés cumulant plus de 80 heures supplémentaires par mois et 12% plus de 100 heures.

Réforme prévue

Ce présentéisme excessif est renforcé par les styles de management orientés sur des faibles rémunérations de base, avec une compensation salariale en fonction du nombre d’heures supplémentaires effectuées. En outre, les contrats à durée déterminée protègent peu les employés, qui doivent se plier aux heures demandées par l’entreprise. Le ministère du travail note également une faible intégration des femmes dans le monde professionnel; elles sont 65% à travailler temporairement et de manière peu sécurisée.

Conscient que ces pratiques vont à l’encontre du droit du travail, le gouvernement japonais prévoit une réforme, mais entre peu en matière sur le plafonnement des heures supplémentaires. Celles-ci sont soutenues par les grands groupes, qui cherchent à garantir leur performance face à une pénurie de personnel. Toutefois, certaines entreprises ont fixé un seuil en misant sur la qualité du travail plutôt que sur la quantité, ainsi que sur d’autres modèles de rémunérations.

En Suisse

En Suisse, la Loi sur le travail limite à 45 heures la durée maximale de travail pour les salariés du secteur industriel, pour le personnel de bureau, pour le personnel technique, ainsi que pour les employés du commerce de détail. Sur accord de l’employeur et de l’employé, les heures supplémentaires doivent faire l’objet de compensation par un congé d’une durée au moins égale ou en versant le salaire normal majoré d’un quart au moins. En outre, les employeurs sont tenus d’enregistrer le temps de travail de tous leurs employés, hormis, notamment, les travailleurs exerçant une fonction dirigeante élevée.

Une initiative parlementaire demandant l’annulation de l’enregistrement pour les professionnels libres d’organiser leurs horaires et une motion visant une annualisation du temps de travail dans certaines branches remettent en cause le comptage des heures supplémentaires. Si ces projets divisent les milieux patronaux, il s’agit pour les syndicats d’une dégradation des conditions de travail. Unia rappelle que les problèmes de santé représenteraient une perte de productivité de 5,7 milliards de francs par année.

Communiqué Unia, 16.01.2017; Les Echos, 17.01.2017; Tribune de Genève, 17.01.2017; Seco, 20.01.2017


 


Découvrez d'autres articles

Intégration des frontaliers sur le marché du travail: retour sur une question délicate

Intégration des frontaliers sur le marché du travail: retour sur une question délicate

10 août 2017 - Paru dans Entreprise Romande - Le Magazine

La place des frontaliers sur le marché du travail romand – genevois, surtout – constitue un thème récurrent des disputes politiques, ces dernières années.

Lire plus
Questions-réponses sur le recrutement du personnel

Questions-réponses sur le recrutement du personnel

10 juillet 2017 - Paru dans Dossiers thématiques FER Genève

Quelles questions a-t-on le droit de poser pendant la procédure d'embauche? Retrouver toutes les informations pratiques par l'intermédiaire de nos questions-réponses sur le recrutement du personnel.

Lire plus
Quand les heures supplémentaires mènent au surmenage

Quand les heures supplémentaires mènent au surmenage

16 février 2017 - Paru dans FERinfos

Bien qu’érigées en valeurs cardinales de la culture nippone, la loyauté, la persévérance et la solidarité au travail coûteraient cher à la santé des employés.

Lire plus