Politique européenne

Actualités et informations de fond sur la politique européenne de la Suisse et ses retombées pour les entreprises.

Suisse - Union européenne: comment sortir de l'impasse?

Aujourd’hui, l’interdépendance entre la Suisse et l’Union européenne (UE) est très forte et elle est appelée à se développer encore. L’UE est bien sûr le principal partenaire commercial de la Suisse et le premier client des entreprises suisses. Mais elle est aussi incontournable dans de nombreux autres domaines : recherche, mobilité, sécurité, environnement ou encore santé publique par exemple. Les deux partenaires sont aussi unis par la défense de valeurs communes dans les instances multilatérales. La Suisse partage ainsi avec l’UE une véritable communauté de destin. Une détérioration des relations est donc tout simplement inenvisageable.

C’est pourtant la réalité actuellement, suite à la décision du Conseil fédéral de ne pas signer l’accord-cadre institutionnel. Instabilité juridique, érosion de l’accès au marché, absence de perspectives… les conséquences de la décision du Conseil fédéral de ne pas signer l’accord-cadre entre la Suisse et l’UE sont inquiétantes à plus d’un titre. Les milieux économiques s’alarment de la situation et appellent à remettre en urgence ce dossier au centre des priorités.

Pour faire entendre leurs craintes et celles de leurs entreprises membres, la Fédération des Entreprises Romandes Genève (FER Genève) et le Groupement des Entreprises Multinationales (GEM), soutenus dans leur démarche par l’Union patronale suisse (UPS), ont mandaté une étude qui propose un bilan de la voie bilatérale et analyse les implications de l’échec des négociations. L’étude rappelle que les accords bilatéraux ont permis à l’Union européenne et à la Suisse de régler de manière efficace différents domaines. Tels qu’ils sont conçus et en vigueur aujourd’hui, ils ne peuvent toutefois plus garantir des relations stables et une certaine sécurité juridique pour la Suisse. Par ailleurs, l’arrêt des négociations au sujet de l’accord-cadre a ou aura des répercussions principalement dans les domaines suivants : actualisation des accords bilatéraux ; conclusion de nouveaux accords ; clauses d’équivalence ou d’adéquation ; détérioration générale des relations Suisse – Union européenne.
 

Retrouvez notre cycle de conférences en vidéo

Articles et vidéos thématiques

Blaise Matthey, vice-président de l’OIE

Blaise Matthey, directeur général de la FER Genève, a été élu vice-président de l’Organisation internationale des employeurs (OIE) et membre titulaire du Conseil d’administration du Bureau international du travail (BIT). Il nous explique en quoi consistent les activités de l’OIE et ce que représentent ces élections.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/blaise-matthey-vice-pr%C3%A9sident-de-l-oie

Les opposants à l’accord-cadre doivent assumer leur responsabilité

Pour les pourfendeurs de l’accord-cadre, contradiction et incohérence ne sont pas de vains mots. Ceux qui estimaient que cet accord institutionnel était une atteinte inacceptable à la souveraineté suisse se félicitent maintenant de la volonté du Conseil fédéral d’adapter le droit suisse au droit européen, sans aucune contrepartie de l’UE.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/les-opposants-a-laccord-cadre-doivent-assumer-leur-responsabilite

Pays cherche bâtisseurs

C’est fait, l’annonce tant redoutée est tombée hier: le Conseil fédéral tire la prise de l’accord cadre institutionnel.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/pays-cherche-b%C3%A2tisseurs

Vidéo : The Brussels effect

Christine Kaddous, professeure et directrice au centre d'études juridiques européennes (CEJE, UNIGE) résume et explique le "Brussels effect"

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/vid%C3%A9o-the-brussels-effect

Les chercheurs suisses ont besoin de l’UE

Vouloir maintenir une recherche de pointe sans participer de plein droit aux programmes européens équivaut à vouloir monter la meilleure équipe de football au monde en ne participant qu’au championnat suisse, estime le vice-recteur de l’Université de Genève.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/les-chercheurs-suisses-ont-besoin-de-l-ue

Saga du Brexit: quelles sont les leçons à tirer?

La Suisse doit tirer les leçons du Brexit. Avec les accords bilatéraux, elle bénéficie désormais d’un meilleur accès au marché intérieur européen que les Britanniques. La préservation de ces accords et le maintien de liens étroits avec notre partenaire européen constituent donc une priorité absolue pour notre pays.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/saga-du-brexit-quelles-sont-les-le%C3%A7ons-%C3%A0-tirer-

La prospérité suisse doit beaucoup à l’accès au marché de l’UE

Les discussions ardues autour de l’Accord institutionnel reposent la question du choix de relation que nous voulons avoir avec l’Union européenne. C’est pour y voir plus clair sur les enjeux qu’une série de conférences a débuté à la FER Genève.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/la-prosp%C3%A9rit%C3%A9-suisse-doit-beaucoup-%C3%A0-l-acc%C3%A8s-au-march%C3%A9-de-l-ue

Bruxelles prépare un passeport Covid pour l’été

Voyager cet été en toute sécurité: tel est l’objectif de la Commission européenne qui propose la création d’un «certificat vert numérique», sorte de «passeport Covid», d’ici à juin, valable dans tous les pays de la zone Schengen

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/bruxelles-pr%C3%A9pare-un-passeport-covid-pour-l-%C3%A9t%C3%A9

Rapport entre l'UE et les pays tiers européens: le rôle des changements globaux

L’érosion du système commercial multilatéral et la tendance vers la multipolarité ne datent pas d’aujourd’hui.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/rapport-entre-l-ue-et-les-pays-tiers-europ%C3%A9ens-le-r%C3%B4le-des-changements-globaux

Les pères de l'Europe étaient imaginatifs et concrets

L’Union européenne est critiquée. On la voit comme un monstre administratif un peu froid.

En savoir plus https://www.fer-ge.ch/fr/web/fer-ge/w/les-p%C3%A8res-de-l-europe-%C3%A9taient-imaginatifs-et-concrets

Plus d'informations

Catherine lance-pasquier
Politique générale
Téléphone : 058 715 34 14