Histoire de la FER Genève

En soutien des entreprises depuis 1928.

L’organisation qui allait devenir la FER Genève est née dans une période tourmentée. Pendant l’entre-deux-guerres, les tensions sociales étaient vives, les grèves et les affrontements fréquents. Des syndicats d’obédience chrétienne ont donc proposé aux patrons de bonne volonté de s'allier à eux dans une organisation qui aurait pour principe la coopération des classes, dans le but d’instaurer la paix sociale. C’est ainsi qu’en 1928 est né le Groupe patronal interprofessionnel, dont est issue la Fédération des Entreprises Romandes Genève. Il coordonnait différentes associations professionnelles. Avec les syndicats chrétiens, ils constituaient la Fédération genevoise des corporations.

Le mouvement gérait plusieurs institutions sociales, comme des bureaux de placements, des caisses de chômage, d'assurance-maladie ou d'allocations familiales.

Le corporatisme, très puissant dans les années 30, n'est cependant pas parvenu à instaurer la paix sociale. En 1946, la Fédération genevoise des corporations a disparu et sa composante patronale a pris le nom de Fédération des syndicats patronaux. Parallèlement, elle s'est alliée avec d'autres organisations patronales romandes pour former la Fédération romande des syndicats patronaux (devenue Fédération des Entreprises Romandes).
 
Produit

Histoire de la FER Genève

Cette brochure la retrace l'histoire de la FER Genève, des débuts agités dans la Genève de l’entre-deux-guerres jusqu’à l’ère numérique.

À partir de CHF 15.00
Responsive Image
Au fil des années, l’action de la Fédération des syndicats patronaux, puis de la Fédération des Entreprises Romandes Genève, a évolué. Elle s’est orientée notamment vers le soutien aux entreprises. Elle propose ainsi divers services à ses membres: assistance juridique, formation, information, gestion des salaires, solution de sécurité au travail, tenue de secrétariat d’associations professionnelles, gestion d’institutions sociales…

Si de plus en plus de prestations sont disponibles sous forme numérique, la fédération accorde une importance particulière au contact direct. Le nombre d’événements qu’elle organise est ainsi passé de seize en 2012 à quarante-sept en 2019, dont le plus grand a réuni trois mille cinq cents personnes.

Défendre les intérêts des entreprises


Elle promeut aussi l’économie, notamment par ses publications et la participation de ses responsables au débat public, que ce soit dans les médias ou dans des commissions. Elle est très active dans la défense des intérêts des entreprises. Elle est ainsi régulièrement consultée par les autorités fédérales sur des projets touchant ses membres, par le biais de la faîtière romande. Elle a aussi porté la voix des entreprises pendant la pandémie de Covid-19, à différents niveaux.

Son nom a changé pour refléter cette évolution, en 2003: la Fédération des syndicats patronaux est devenue Fédération des Entreprises Romandes Genève.
Alors que 150 entreprises étaient affiliées à la Fédération genevoise des corporations en 1932, la Fédération des Entreprises Romandes Genève compte maintenant plus de 80 associations professionnelles et 28'000 entreprises membres, dont 9'000 indépendants.