La reconnaissance du statut d'indépendant au sens de l'AVS repose sur un certain nombre de critères découlant de la Loi sur l'assurance vieillesse et survivants (LAVS) et de la jurisprudence du Tribunal fédéral des assurances (TFA), auxquels doit satisfaire l'assuré. La détermination du statut d'indépendant se fait de cas en cas au regard de ces critères et sur la base des documents fournis par l'assuré et de ses éventuelles explications.

Les critères principaux ressortant de la loi et de la jurisprudence

 

Le risque économique

 

Parmi les éléments qui sont des indices de l'existence de ce risque, on peut noter, entre autres critères, que les profits appartiennent à l'entrepreneur et que les salaires de son personnel, les divers frais et les pertes éventuelles sont également à sa charge.
L'entrepreneur procède à des investissements en capital, en matériel et paie, en général, un loyer commercial.

L'organisation du travail

 

L'élément principal au niveau de l'organisation du travail est le lien de subordination. Est considéré comme indépendant celui qui n'est pas soumis de façon déterminante aux instructions d'autrui, étant entendu que l'on peut recevoir des instructions sans pour autant être subordonné au niveau de l'exécution des tâches.

L'accomplissement du travail

 

Un des critères d'indépendance est le fait de pouvoir engager du personnel et de lui déléguer l'exécution de tout ou partie des tâches.

Autres critères

 

Le droit de pouvoir travailler pour plusieurs entreprises est un critère d'indépendance. L'utilisation de ses propres locaux parle également en faveur d'une activité indépendante.

Ces critères ne sont pas exhaustifs et doivent être interprétés conjointement, à la lumière des éléments à disposition. Il faut noter, en outre, que le fait que l'assuré exerce son activité à titre principal ou accessoire n'a aucun effet sur la qualification de cette dernière.

A titre d'exemple, vous n'êtes pas indépendant:

  • si vous vous faites rembourser vos frais et que vous donnez les factures (originaux) à celui qui vous fournit du travail;
  • si votre contrat comporte une clause de non-concurrence;
  • si vous êtes sous-traitant;
  • si vous ne supportez pas le risque de non paiement.

Les documents à fournir

 

  • Carte(s) AVS
  • Permis de séjour (pour les étrangers)
  • Autorisations (droit de pratique, patente ou licence)
  • Bail commercial (pour certains indépendants)
  • Original de l'attestation délivrée par la SUVA (pour les professions soumises selon l'art. 66 LAA et 73 à 89 OLAA)
  • Inscription au Registre du Commerce (si la profession ou si la forme juridique de la société l'exige)


En outre, joindre à titre d'information les pièces suivantes:

  • Preuves d'une activité économique: contrats, mandats, notes d'honoraires correspondantes, factures d'investissements, factures d'achats de matériel et de mobilier, factures de frais généraux divers
  • Contrat de remise de commerce (avec bail y relatif)
  • Estimation budgétaire du premier exercice
  • Assurance Responsabilité Civile professionnelle (RC)

Néanmoins, cette liste ne saurait être exhaustive et d'autres éléments, variant en fonction de l'activité considérée, peuvent être le cas échéant requis.

 

Votre contact

FER CIAM
Tel 058 715 31 51
Fax

058 715 34 34

Email info@ciam-avs.ch
Guichet 8h30 - 11h30 13h30 - 16h30 (16h00 le vendredi et veille de jour férié)